Visible ? Invisible ?

Pour vivre heureux, vivons caché. Dicton bien connu. Doit-il s’appliquer aux auteurs en mal de lecteurs ? Pour être lu, il faut un minimum de visibilité auprès du public. Car le public ne lira de préférence que les écrivains dont on parle, ou au moins ayant une « certaine » notoriété. Je n’ai rien à proposer de tel, et la notoriété ne m’intéresse pas. Alors ? Comment rendre compatible la visibilité tout en conservant sa tranquillité de quidam moyen et anonyme dans la foule ?

Je n’en sais foutre rien et je n’ai pas trouvé la solution à cette équation à deux inconnues, être visible et invisible à la fois. Cela relève de la physique quantique quelque part.Un peu comme le chat de Schrödinger qui était à la fois mort et vivant.

Si j’écris, c’est pour être lu. Ceux qui disent le contraire sont des menteurs. C’est vrai, au début on écrit d’abord pour soi, un peu comme une thérapie, pour se sentir mieux. C’était mon cas. Je trouvais que l’écriture me faisait un bien fou, me permettait d’exorciser pas mal de démons, et aussi me revenait moins cher que des visites régulières chez le psy.

Puis est venue l’idée de faire lire mes petites histoires. Aux amis, aux proches. Mauvaise idée. Ils étaient soit trop élogieux, ou alors trop critiques. Et surtout, ils me connaissaient trop bien. Il me fallait des avis d’anonymes. Il y a une dizaine d’années, j’ai tenu un blog où j’ai commencé à diffuser en feuilleton mes premières histoires. Et qui étaient lues et commentées à ma plus grande surprise. Des inconnus prenaient le temps de venir consulter mes pages et de donner leur avis. Certains y prenaient du plaisir et surtout me renvoyaient un écho. Ils m’ont surtout ôté un doute, celui de savoir si j’étais lisible.

Aujourd’hui, je crée un nouveau blog. Il parait qu’un auteur se doit d’avoir son blog, pour sa visibilité. Alors, je vais me plier à cette convention. Avec plaisir et terreur à la fois. Car, comme tout écrivain (osons le mot) il y a des jours où je n’ai rien à dire…

Bienvenue sur ce blog, où ma présence se disputera avec mon absence.

Publicités

13 réflexions sur “Visible ? Invisible ?

    1. Un nouveau roman, inédit, est en cours de finition. Mais il ne paraitra pas tout de suite. J’ai besoin de le laisser reposer, l’oublier un peu pour le reprendre avec un oeil neuf et critique. Et sans doute le ré-écrire. A force d’écrire, on devient plus exigent.
      Bises 🙂

      J'aime

  1. En osmose totale avec ton préambule, cher Jean-Michel ! De plus, je suis persuadée que ce nouveau blog t’apportera la satisfaction d’être suivi par un nombre grandissant de lecteurs, dont moi qui te suis fidèlement depuis des années. Bienvenue dans la nouvelle blogosphère !

    Aimé par 1 personne

  2. Vous écrivez bien. Merci à Jean-Baptiste d’avoir publié l’adresse de votre blog sur FB.
    J’ai, au début de votre texte, été portée par un fol espoir : « Comment rendre compatible la visibilité tout en conservant sa tranquillité de quidam moyen et anonyme dans la foule ? » OUI? COMMENT ? Et pis non…Vous n’avez pas de réponse non plus. Dommage 🙂
    Si vous avez envie de lire mes timides écrits. http://cajocle.over-blog.com/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s